Écrivélo.eu

Jour 10 – Day 10a – TOURNEHEM-SUR-LA-HEM to Folkestone UK

??France to UK???????

AUJOURD’HUI, J’AI FRANCHI LA MANCHE ET SUIS ARRIVE AU ROYAUME-UNI,  DANS UN CERTAIN CONFORT, CAR TRANSPORTE DE DUNKERQUE A DOVER PAR UN FERRY, EN COMPAGNIE DES PROPRIETAIRES DE VOITURES ET  DE MOTOS. L’EMBARQUEMENT ÉTAIT UNE PROCÉDURE MINITIEUSE,  SANS URGENCE NI STRESS. UNE FOIS À BORD, LES PASSAGERS MANGEAIENT, BUVAIENT, BRONZAIT AU SOLEIL, TRES GENEREUX, DISCUTAIENT AVEC DES AMIS ET SE DELECTAIENT DE LA BRISE DE MER FRAICHE SUR LEUR VISAGE. LE FERRY ETAIT LOIN D’ETRE COMPLET, IL Y AVAIT BEAUCOUP DE PLACE POUR SE BALADER, LES ENFANTS COURAIENT DANS TOUS LES SENS. ALORS QUAND LE MOMENT  DE DEBARQUER  EST VENU, MOI-MEME ET DEUX AUTRES CYCLISTES AVONS ETE AUTORISES DE QUITTER LE NAVIRE EN PREMIER, LE MOYEN LE PLUS SUR D’EVITER UN ACCIDENT EVENTUEL.

Fin mai 1940, le décor était tout différent. Les Allemands sont entrés à Boulogne le 25 mai et à Calais le lendemain, laissant Dunkerque comme seul port viable d’où les forces expéditionnaires britanniques, une partie de l’armée française et les restes de l’armée belge pouvaient encore s’échapper. Parmi ces soldats se trouvait le Sergent Pilote John Christie, dont l’avion avait été abattu au-dessus de Belgique, et qui a été sauvé par son coéquipier, soigné, inconscient, dans un hôpital et ensuite évacué par train vers Amiens. Il s’était échappé du train quelque part près du Rang du Fliers, et puis …
… s’est présenté sur le pas de la porte de la maison de sa mère quelques jours/semaines, plus tard.

La route d'aujourd'hui

La bataille contre les Messerschmitts.

Reportage exclusif pour “People’s Journal”

La ville de Brechin était engagée dans une chasse au héro cette semaine.

Elle était lancée suite à la déclaration faite par un officier pilote de la R.A.F. qui avait annoncé qu’un des membres de l’équipage de son bombardier, engagé dans la bataille aérienne au-dessus de la Belgique, venait «de Brechin, une ville en Ecosse».

Quelques jours après avoir appris que son époux était porté disparu, Mme A.V. Panton, qui habite rue Bromham, à Bedford, a répondu à un appel téléphonique et était ravie d’entendre la voix familière de son mari.

Il venait d’atterrir en Angleterre après une expérience poignante.

Le lieutenant d’aviation Panton, déjà décoré au moment des faits de la D.F.C. (The Distinguished Flying Cross – médaille militaire attribuée aux pilotes britanniques) survolait la frontière belgo-allemande lorsque son avion avait été attaqué par six chasseurs Messerschmitt.

 « Dans le combat qui a suivi », a-t-il dit dans une interview, « mon avion a pris feu et j’ai été obligé d’opérer un atterrissage forcé.

Le sergent-observateur, qui venait de Brechin, et le mitrailleur d’air ont été tous les deux blessés dans le combat. Le tireur a pu quitter l’épave de l’avion tout seul, mais pas l’observateur. J’ai réussi à le faire sortir, en brûlant mon visage et mes mains en le faisant. »

« Ensuite, je les ai trainés tous les deux, le mitrailleur ne pouvant plus marcher seul, dans les bois. Nous nous sommes cachés jusqu’à ce que la côte soit dégagée. J’ai alors réussi à trouver une voiture avec laquelle nous avons, tous les trois, réussi à retourner vers les nôtres. »

Il y avait beaucoup d’hommes venants de Brechin qui s’étaient engagés dans l’Armée de l’Air, et jusque-là leurs proches  ne pouvaient que deviner à qui cette histoire pouvait s’appliquer.

View from the Handlebars

Battle of Britian memorial

Bataille d’Angleterre

J’ai presque honte d’avouer que je ne savais pas que cet endroit existait et, bien sûr, je ne savais pas que j’y poserais mes pieds.

Je cite l’inscription lue  sur le site du Mémorial de la bataille d’Angleterre :

Le Mémorial commémoratif de la bataille d’Angleterre accueille chaleureusement ceux qui souhaitent montrer leur respect aux héros de la bataille d’Angleterre en visitant ce site unique de pèlerinage.

Le Mémorial national de Few est un espace paisible, idéal pour une réflexion tranquille, au sommet des célèbres falaises blanches et offrant une vue superbe sur la Manche, en direction de la France. La statue centrale d’un pilote solitaire est complétée par le mur commémoratif de Christopher Foxley-Norris, deux répliques d’avions et d’autres souvenirs intéressants.

J’étais subjugué. Un endroit exceptionnel. J’attends avec d’autant plus d’impatience de voir de mes propres yeux l’International Bomber Command Centre (Centre international de Commandement des Bombardiers).

STATISTICS AND ROUTE

Progress

Distance - 1179.85km
Climbing 8636 metres
71hours in the Saddle
  • Completed
  • To do

Et DEMAIN ?


ROCHESTER - Kent

En direction du nord sur la Route des Pèlerins vers le nord du Kent.

Here’s a fun fact.

By the time I get to ASHFORD – I will have climbed the equivalent of MOUNT EVEREST! 8848m – and with NO oxygen.

Hey - What about you?

Join the conversation.

The position of the British Expeditionary Force had now become critical. As a result of a most skillfully conducted retreat and German errors, the bulk of the British forces reached the Dunkirk bridgehead. The peril facing the British nation was now suddenly and universally perceived. On May 26, « Operation Dynamo  » – the evacuation from Dunkirk began. The seas remained absolutely calm. The Royal Air Force – bitterly maligned at the time by the Army – fought vehemently to deny the enemy the total air supremacy which would have wrecked the operation. At the outset, it was hoped that 45,000 men might be evacuated; in the event, over 338,000 Allied troops reached England, including 26,000 French soldiers. On June 4, Churchill reported to the House of Commons, seeking to check the mood of national euphoria and relief at the unexpected deliverance, and to make a clear appeal to the United States.

 

Don’t forget it’s never too late to help me help the IBCC tell stories just like this one – Just click on the DONATE button. Thank you.

SOURCES:

https://www.theguardian.com/theguardian/2007/apr/20/greatspeeches1

Six Weeks of Blenheim Summer by Alastair Dyson Panton and  Victoria Panton Bacon.

Ecrivelo

Donations

  • Donated
  • TO GO

WE MADE IT!

Thank you so much to TOM LEWIS for his really generous donation of £50.00 This takes me to the target.

 

However, I have 2 more donations to add to the site tomorrow – so this begs the question …

By how much can we exceed the target before I get to Lincoln!

This post is also available in: enEnglish