Écrivélo.eu

Jour 8 Courcelles-Sous-Thoix, de la Picardie à la Manche

Courcelles-Sous-Thoix, de la Picardie à la Manche

Aujourd’hui, c’est le premier jour de ma deuxième semaine en selle. Point de « jours de repos », comme c’est le cas pendant le Tour de France. Aujourd’hui, je passe par Poix en Picardie, le lieu d’une grande importance pour FO Christie, l’homme à qui je dois mon intérêt pour ce projet.

Pendant la bataille de France, le lieutenant d’aviation Christie était sergent de section, attaché au 53ème Escadron RAF en tant qu’observateur. Il était posté ici, à Poix.

LA ROUTE DU JOUR

L’Escadron n° 53 avait été formé à Catterick, North Yorkshire, pendant la Première Guerre Mondiale et dissous peu de temps après. Réinstauré en 1939, l’escadron était équipé des Blenheim et installé en France au début de la guerre, avec comme mission la tâche de reconnaissance. Comme les Allemands avançaient en Europe, l’escadron a été rapatrié au Royaume-Uni en mai 1940, et continuait ses missions de reconnaissance depuis le sud-est de l’Angleterre.

Christie appartenait à l’Escadron 53, basé dans un petit aérodrome près du village de Poix, et faisait partie de l’équipage, composé de trois hommes, du bombardier Mark IV Blenheim, en missions de reconnaissance. Le Bristol Blenheim était un bombardier léger britannique conçu et construit par la Bristol Airplane Company, et qui a été largement utilisé au cours des deux premières années de la Seconde Guerre Mondiale.

Christie était l’observateur/navigateur aérien, le pilote était le sous-lieutenant d’aviation Alaisair Dyson Panton et le mitrailleur de bord était l’aviateur de 2ème classe, R.W. Bence. Tous deux ont survécu à la guerre. Panton a fait carrière à la RAF et a atteint le grade de Grand Prévôt / Directeur des Services de Provost et de Sécurité. Il est décédé en décembre 2002 et, quelques années plus tard, sa petite-fille Victoria a retrouvé ses mémoires de l’été 1940 et de la bataille de France. Elle a décidé de les publier. Le résultat est un livre intitulé « Six Weeks of Blenheim Summer » ; ce livre fournit tous les détails de la chasse aux héros de Brechin 

Le 10 mai 1940, le Corps Xxpéditionnaire britannique avait commencé son avancée en Belgique.

A 04H30 LE 11 MAI 1940, L’OFFICIER VOLANT PANTON A RECU LA MISSION DE PHOTOGRAPHIER LES POSITIONS DE L’ENNEMI POUR SOUTENIR L’AVANCE DE LA BEF. SON ÉQUIPAGE ETAIT COMPOSE, COMME D’HABITUDE, DU SERGEANT DE VOL /OBSERVATEUR CHRISTIE ET DU TIREUR /AIRCRAFT-MAN 2ème classe BENCE. LEUR MISSION SERA REALISEE AVEC UN BRISTOL BLENHEIM.

VUE DE LA GUIDONS

STATISTIQUES ET ROUTE

Progress

Distance - 981km
Climbing 7302 metres
58 hours in the Saddle
  • Completed
  • To do

OÙ DEMAIN?

Tournehem-Sur-la-Hem

Je continue vers le nord, le long de la côte, en visitant les endroits-clé de cette histoire.

ET VOUS ALORS ?

REJOINDRE LA CONVERSATION.

L’équipage de ce Bristol Blenheim ne s’est jamais revu après l’incident que je vais vous dévoiler.

Rendez-vous demain !

Et n’oubliez pas – il est toujours temps de m’aider à soutenir l’IBCC pour continuer à transmettre les histoires comme celle racontée aujourd’hui. Cliquez simplement sur le bouton DONATE. Je vous en remercie d’avance.

This post is also available in: enEnglish